top of page
Rechercher

Focus sur l’hyper-cholestérolémie familiale et comment la naturopathie peut vous aider ?





Pourquoi parler de ce thème ?


C'est un sujet qui me tient particulièrement à coeur,


Je suis atteinte d’hyper-cholestérolémie génétique familiale. Je l’ai appris à l’âge de 25 ans. A l’époque, je prenais la pilule, je fumais et je faisais beaucoup de sports.

Grâce à une parole d’un médecin, j’ai décidé de prendre ma vie en main.

Au niveau alimentaire, mais également au niveau du stress.


J'ai pratiqué la naturopathie avant même de savoir de quoi il s'agissait !


Le stress oxydatif, est un des symtômes de l’hyper-cholestérolémie. C'est pourquoi en naturopathie, je travaille sur les 2 spères.


Il est très rapide d’augmenter son taux de cholestérol et beaucoup moins rapide de retrouver un taux normal. Il va falloir du temps, de la motivation et de l’envie. Mais cela vaut le coup, croyez-moi !


J’ai 55 ans et mon taux de cholestérol, aujourd’hui, est totalement stabilisé et cela, sans prendre de statine. (hypolipémiant utilisé comme médicament pour réduire le taux de cholestérol).


Qu’est-ce que l'hypercholestérolémie familiale ?

C’est une maladie génétique qui présente un taux de cholesterol LDL très élevé et cela peut être, dès la naissance.

 

Le cholestérol est-il bon ou mauvais ?

Il existe deux sortes de cholestérol : le LDL (low density lipoproteins ou lipoprotéines de faible densité) : celui-là est le « mauvais cholestérol »


le HDL hight density lipoproteins ou lipoprotéines de haute densité) : celui là, c’est le « bon cholestérol »

Le bon cholestérol ou HDL-cholestérol (est lié à des protéines de haute densité (HDL). Elles captent le cholestérol en excès dans les artères et l'acheminent jusqu'au foie où il sera métabolisé et éliminé.

Le mauvais cholestérol ou LDL-cholestérol est lié à des protéines de faible densité.

 

Quel est le risque d’une hyper-cholestérolémie ?

Maladies Cardio-vasculaires

AVC

Crise cardiaque

Infarctus

….


Alors si nous avons un LDL élevé, nous avons « du cholestérol ? »

Non, vous pouvez avoir un LDL élevé et pour autant ne pas avoir de problème lié au cholestérol. C’est le rapport entre le HDL et le LDL qui est important.


Vous analyses peuvent aussi montrer un rapport HDL/LDL élevé de façon ponctuel, donc pas d’inquiétude, juste un rééquilibrage alimentaire et tout peut redevenir normal.


En préventif comme en curatif il est tout à fait possible de réguler le taux de cholestérol grâce à la naturopathie.


Chaque personne étant unique, il est important de prendre en compte chaqu'un de façon individuelle, selon ses habitudes, son rythme, son tempérament, sa vie de famille,... de manière globale.


Alors Que peut-on faire pour réguler le cholestérol ?


La toute première chose à faire est d’éliminer :


  • Adieu les hamburgers

  • La charcuterie

  • Le fromage

  • Les aliments industriels

  • Les sodas

  • Le sucre raffiné

  • l’alcool

  • Pas de gâteaux « apéritifs » (encore moins de cacahuètes !)

  • Réduire le café,

 

Apportez une alimentation saine et équilibrée est indispensable

 

             Qu’appelle-t-on alimentation saine et équilibrée ? 


Comme disait Hippocrate, « Fais de ton aliment ta première médecine ».


 

 

Ensuite : A tous les repas apporter les légumes, les protéines, les légumineuses et les féculents, sans oublier systématiquement les Oméga 3.


Les oméga 3 ont un rôle indispensable et je dirais particulièrement pour les personnes atteintes d’hyper-cholestérolémie en général. Ils sont bénéfiques dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, participent à l’équilibre nerveux, ont une action anti-inflammatoire et permettent également d’aider à réguler le poids.

 

Oubliez les beurres hydrogénés types « primevère » « ST Hubert oméga 3 » …qui ne vous aideront pas du tout. https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=hydrogenation-graisses-vegetales


Oubliez les 0%.

 

Privilégiez le naturel ++++


Petite astuce pour savoir si ce que vous mangez est sain :

Regardez la composition : Connaissez-vous l’ensemble des ingrédients ?

Si vous deviez le faire vous-même, pouvez-vous vous procurez tous les ingrédients inscrits ?

Si vous répondez NON à ces 2 questions, un conseil, ne l’achetez pas.

 

Vous n’avez pas le temps de cuisiner ? Privilégiez des surgelés mais attention, pas de plats préparés.


Les pommes, la cannelle, le curcuma sont à consommer sans modération.

 

Gestion du stress : Comme je vous l’ai énoncé ci-dessus, en général le stress fait partie intégrante des personnes atteintes d’hyper-cholestérolémie..


Faire du sport est essentiel pour éliminer et pour dépenser son énergie. Mais à condition de ne pas en abuser non plus.

Le stress entraine la perte du magnésium. Pensez à faire une cure de magnésium. Et là encore, pas n’importe lequel : citrate de magnésium, glycérophosphate de magnésium font parties des plus assimilables par l'organisme.


Pour diminuer votre stress, la cohérence cardiaque reste une pratique très intéressante.

 


Et en complément de l’alimentation


La gemmothérapie est un allié très intéressant pour réduire le cholestérol : i

Les Fleurs de Bach sauront vous accompagner également.

La respiration ventrale,

La sophrologie

La méditation

Les huiles essentielles

Les tisanes

Le drainage lymphatique

Avant de lister vos conseils ci-dessous, ajoutez une dernière phrase pour résumer votre paragraphe ou servir de transition.


A chacun son choix, selon sa personnalité, ses envies, ses besoins, …




Avec la sédentarité, la "mal bouffe", le stress, le tabagisme, de plus en plus de personnes ont du cholestérol et de plus en plus jeune. De plus, le cholestérol est rarement diagnostiqué.

D'où l'intérêt de consulter un(e) naturopathe pour acquérir des habitudes saines en préventif.


"En France, les maladies cardio-neuro-vasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes et la deuxième chez les hommes 9 . Elles ont été à l’origine de l’hospitalisation de près d’un million de personnes en 2014. En 2006-2007, d’après l’Étude nationale nutrition santé (ENNS), 18,8% des adultes âgés de 18 à 74 ans avaient un LDL-c supérieur à 1,6 g/l 10oyez concis. " https:www.santépubliquefrance.fr


Cliquez ici, pour prendre rendez-vous




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page